082428f8712b0739d15177.jpg

Critique

Pour le projet de la Greenway au East Lake de Wuhan, les concepteurs avaient comme objectif d’offrir un espace de contemplation du paysage pour la population. Ils voulaient que le projet soit un exemple hors-pair de développement durable qui jongle avec des considérations environnementales, économiques, sociales et culturelles. Le projet est somme toute réussi, parce que c’est 10 millions de personnes par année qui visitent le site. 

Mobilité : Pour l’enjeu de mobilité, nous pensons que les efforts mis sont suffisants. Les voies sont partagées pour tous les utilisateurs et desservent mieux le site dans son ensemble. La création de passerelles et de rues qui subdivisent le lacs permettent une circulation plus fluide dans le parc. 

Trames vertes : Pour l’enjeu de la connectivité des espaces verts, les objectifs semblent en partie atteints. Les efforts pour re-naturaliser les berges du lac ont bien été portés à terme, mais considérant l’énorme superficie du lac, cela n’est peut-être pas suffisant, la qualité de l’eau n’est pas encore revenue au même état qu’avant la période industrielle. De plus, les espaces verts au sein du parc sont bien implantés, mais qu’en est-il de la ville dans son ensemble? Ayant connu une urbanisation très rapide, Wuhan éprouve toujours des difficultés à laisser de la place à la nature en ville.

Dimension sociale : Clairement, le parc est apprécié de la population. Il est fréquenté à l’année et les gens s’y sentent chez-eux. Ceci n’a rien d’étonnant, parce qu’ils ont participé à l’élaboration du projet et leurs désirs ont été entendus.